LA FETE DU LAC D’ANNECY – splendeurs et réalités.

image - fete du lac - annecy - 2011

La Fête du Lac de la Ville d’Annecy en Haute Savoie (France) est un magnifique spectacle piro-technique, dans un site, le Lac d’Annecy, majestueux. C’était le Samedi 6 Août dernier. Des centaines de milliers de personnes, venant des villes avoisinantes, mais également d’autres pays, envahissent la ville et le bout du lac pour assister à cette manifestation hors du commun.

 

Cette animation depuis plusieurs années permet à la ville de conforter son image de marque, et de générer de la valeur ajoutée touristique additionnelle, en plus du flux important de vacanciers déjà présent sur le Lac d’Annecy.

 

Cette année le temps a été clément. Dès le midi une cohue de véhicules chargés de touristes a créé de grands embouteillages. A la fin du spectacle (qui a duré de 21h00 à 23h00), de nouveaux embouteillages monstres ont repris place pour l’évacuation des spectateurs.

 

Une réussite au vue du monde présent et de la qualité de la réalisation du spectacle. Une réussite économique !

 

Pourtant, l’observation de cet évènement sur l’ensemble de sa durée de vie nous amène à des questions – aujourd’hui essentielles :

  • Comment éviter que des véhicules polluent le lac pendant de nombreuses heures, ces véhicules étant bloqués dans des embouteillages sans fin ?
  • La mobilisation des moyens mise en œuvre est-elle à la mesure du résultat recherché ?
  • L’économie touristique locale, et les emplois générés, ont-ils besoin de cet apport additionnel procuré par cet évènement ?
  • Le mauvais temps entraîne parfois l’interruption de ce spectacle ce qui génère une insatisfaction des spectateurs, et un gâchis général. Pourquoi prendre un tel risque ?

 

Le «  bilan développement durable » ne semble pas globalement positif, et la question de l’efficience de ce type de manifestation également. C’est trop. Trop de moyens mis en œuvre. Trop de coûts environnementaux. Pour une durée de plaisir trop éphémère et parfois écourtée. Les collectivités aujourd’hui sont appelées à se mobiliser pour bien évaluer ce type d’activités habituelles et changer pour faire autrement en maintenant un niveau nécessaire d’efficacité économique.

 

Alors, pour la Ville d’Annecy, que faire à la place ?

 

D’abord procéder à un étalement dans la durée de la Fête du Lac. Proposer sur plusieurs jours plusieurs animations parfois répétitives afin de déconcentrer la venue des spectateurs. Des spectacles mobiles comme au Festival d’Avignon procureraient une animation de qualité à la très jolie ville d’Annecy. Des animations sur le Lac sur plusieurs soirs permettraient également de beaucoup mieux gérer les flux de visiteurs et les déplacements. Des navettes tout autour d’Annecy permettraient également de mettre en place un plan de déplacement permettant de faire baisser significativement le niveau de CO2 émis.

 

Bref, aujourd’hui citoyens du monde, nous assistons à ce type de manifestation avec joie, mais le soir même et le lendemain, nous percevons tous plus au moins l’inadéquation de ce type d’évènement avec notre temps. Cela n’est plus possible. Cela paraît à présent insupportable pour un site aussi précieux que le Lac d’Annecy. Les principes du Développement Durable pour notre terre, l’Agenda 21 pour les collectivités, la Responsabilité Sociétale de l’Entreprise (RSE – RSO) pour les entreprises mécènes, nous appellent à ne plus accepter ce type de manifestation dont le prix est beaucoup trop cher pour notre planète.

 

Alors à quand une nouvelle formule des Fêtes du Lac d’Annecy ?

Vincent TOULOUMON est le fondateur du Cabinet ALVI-MANAGEMENT - conseils spécialisés dans le Management de Projets et d'Entreprises - les Etudes de Faisabilité économique et financière - les Etudes Produit/Marché - la Filière Agro-alimentaire et les Produits de la Mer - l'engagement RSE - le Bilan Carbone - et la Formation. Fondateur en Juin 2012 de l'équipe pluridisciplinaire - TOKKAM - Révélateur de vos Talents - " du produit au marché " vincent.touloumon@alvi-management.fr
Tags