Peut-on communiquer de façon responsable ? – épisode 1

image logo Forest Stewardship Council - FSC

Sans doute et en commençant par le plus facile : économisons le papier !

  1. en n’imprimant pas les e-mails que nous recevons.
  2. en proposant des devis et factures électroniques à nos prospects et clients.
  3. en s’abonnant aux versions électroniques de nos journaux et magazines.
  4. en favorisant les e-mailings de prospection plutôt que les mailings « papier ».

Bien sûr, nous sommes submergés par les e-mails et parfois des spams. Il n’empêche, vu la différence de prix de revient, cela vaut aussi  la peine de favoriser la créativité de la communication électronique.

Choisir une autre communication plus RSE avec des mails, mais aussi avec des sites Internet plus humanisés, avec la technologie RFID, le Bluetooth, les FlashCodes et la vidéo en général (voir prochains articles).

Par contre, certaines techniques intrusives mériteraient d’être utilisées avec modération (Bluetooth sur des salons ou dans les galeries marchandes, SMS…).

Quand l’utilisation du papier est inévitable, on peut utiliser du papier recyclé (la qualité s’améliore constamment…) mais parfois les techniques de blanchiment ne sont pas très écologiques. Ou, aussi bien, du papier labellisé FSC (Forest Stewardship Council) ; ce label garantit aux consommateurs que le papier provient de forêts aménagées de façon durable.

A lire

http://imprimeriemoderne.blogspot.com/2009/06/pourquoi-associeton-la-certification.html/

http://www.fsc-paper.org/

Quand l’informatique a commencé à devenir opérationnelle dans les entreprises, on avait prédit la fin du papier : on en est loin… Il s’agit bien d’un problème de comportement et non pas de technique, comme souvent en communication.

Agenceur en télécommunication visuelle - Membre de l'association Cercle Côte d'Opale Synergie - thierry.degraeve@gmail.com - www.thierry-degrave.com
Tags